---Back to le-hub.hear.fr

PLAY-URBAN-MAYOTTE-ROYAUME DES FLEURS-accompagner – Lucien Duconseille–Hofferer

 

Je ne suis pas un étudiant en scénographie.
Je ne me considère pas comme un artiste non plus. Pourtant, j’ai cherché à apporter quelque chose au projet, quelque chose qui pourrait me faire penser que je ne suis pas venu pour rien et surtout que je ne suis pas venu simplement pour passer des vacances. J’ai apporté ma trompette avec moi. Un objet qui pour moi, ayant un œil métropolitain, me paraissait tellement familier. L’objet en soi, je l’ai toujours trouvé beau. Mais je ne l’ai jamais vraiment regardé, je ne me suis jamais réellement penché sur son aspect, mais surtout sur les sons que je pouvais produire avec, et sur les additions de notes qui en variant le rythme, la tonalité et le volume sonore me permettaient de retransmettre les émotions présentes dans les morceaux que je pouvais jouer. Ce voyage à Mayotte m’a permis de prendre conscience que la trompette, au-delà de la beauté du son qu’elle peut produire, possède une réelle beauté esthétique. C’est sur ces différents points que j’ai souhaité contribuer au projet. Tout d’abord de manière collective, en partageant mon souffle et mes mélodies avec le groupe afin d’apporter un élément supplémentaire aux différentes représentations que nous avons pu faire durant le séjour. Mais également pour un projet personnel, visant à prendre une série de photos de ma trompette dans des endroits de Mayotte. Le contexte le voici, il s’agit là d’un projet personnel, sans aucune pensée politique ni aucun message à faire passer, il s’agit là de photos simples, belles selon moi, permettant de mettre en valeur, à la fois les paysages de Mayotte et l’objet qu’est la trompette.

Je suis Lucien Duconseille (fils), étudiant en droit à Strasbourg. Mon père est professeur en scénographie à la HEAR, il est né à Evreux. Ma mère s’appelle Elie Hofferer, elle est née en Alsace. Mon grand-père maternel s’appelle François Hofferer, il est Alsacien et ma grand-mère s’appelle Claudine Rouget, elle est de Dijon. Mes grands-parents paternels s’appellent Odette Delanchy et Roger Duconseille. Je me sens bien à Strasbourg mais j’ai envie de voyager.

Je suis venu ici pour participer au projet. Je poursuis en même temps mes cours de droit à distance. J’ai apporté ma trompette pour accompagner les danseurs et les scénographes.

J’ai fait trois marches pour découvrir Mayotte. J’ai fait une visite à l’hôpital en Grande Terre avec Lilse qui animait un atelier de danse avec les enfants. Puis une visite à la Vigie et à la Maison de Monsieur cravate en Petite Terre avec Bouchra. Je n’ai pas encore choisi de lieu de restitution.

L’idée serait d’utiliser ma trompette. Je me suis rendu compte ici que son son rapproche les gens. J’ai déjà fait un test face à la mer et des enfants se sont rapprochés. Je dois créer une mélodie et puis je vais demander de l’aide des étudiants scénographes pour la  gestion de l’espace.

 



Les commentaires sont fermés.

Aller à la barre d’outils