---Back to le-hub.hear.fr

Play-Urban-Mayotte-Royaume des Fleurs-25-09-21- esquisser#14 – Ngome Solomon Hope

J’écris un texte que je veux lire à haute voix avec une musique. Ce sera comme une libération. Je cherche encore le lieu. Des amis m’ont conseillé de le lire face à la mer. Je trouve ça un peu bizarre. Je vais trouver un lieu cool. 


Vendredi 24 et samedi 25 septembre, sur 2 après-midi et débuts sont présentés dans les espaces urbains et naturels de Grande Terre une série d’esquisses de projets (performances, installations, vidéos…) quelque chose d’un geste en devenir s’y lit. Les projets ne sont pas finalisés, comment auraient-ils pu l’être en 3 semaines de résidence alors que les étudiants de Strasbourg et de La Réunion venaient à Mayotte pour la première fois. Il leur fallait avant tout commencer à comprendre où ils mettaient les pieds afin produire des gestes suffisamment en résonance avec les réalités très complexes de l’ile. Certains projets devraient être poursuivis prochainement d’autant que certains étudiants nomment leur désir de prolonger un temps leur présence ici.

avec Lucien Duconseille et Tekar Miradji


Je m’appelle Ngome Solomon Hope et j’habite en Grande Terre avec ma mère qui s’appelle Ngome Bérénice. Je ne connais pas mon père et je connais seulement le nom de mon grand-père, NGome. Je suis Camerounais côté anglophone, de Buea. Mon village s’appelle Tombel. Je me sens Camerounais pour toujours. 

Avant d’être au Royaume de Fleurs, j’étais dans l’association MDA, Maison Des Adolescents. Je suis au Royaume pour danser. 

J’aime partager avec les étudiants, apprendre les uns des autres. L’échange me motive. Lors des marches, j’ai découvert des endroits moi aussi.

 

 



Les commentaires sont fermés.

Aller à la barre d’outils