---Back to le-hub.hear.fr

Play>Urban – Mayotte – Royaume des fleurs – septembre 2021

Le Royaume des Fleurs, cie Kazyadanse, invite Play>Urban en résidence de recherche-création à Mayotte. Play>Urban y associe la Box et l’Ecole supérieure d’art de La Réunion. Ensemble – 10 étudiants Strasbourgeois, 15 jeunes artistes Mahorais et 2 artistes, jeunes diplômés Réunionnais, accompagnés par six artistes et porteurs du projet – nous nous retrouvons entre le 4 et le 26 septembre 2021 pour expérimenter collectivement des gestes de création dans la ville, sur Petite Terre


LE ROYAUME DES FLEURS – Une fabrique artistique, un lieu atypique accolé à une vieille bâtisse qui fut l’une des premières écoles primaires de Mayotte, à Dzaoudzi, dans le quartier Mrognombéni. Imaginé pour la danse avec des accueils d’artistes et compagnies locales et internationales en résidences et en création, le Royaume des Fleurs est dirigé par la Cie Kazyadance de Djodjo Kazadi.  

Un espace qui fonctionne comme un laboratoire de recherche, une passerelle qui puise ses créations dans tous les registres et dans toutes les palettes de mouvements artistiques. Un espace de dialogue, une fenêtre des expressions artistiques de la région et du monde, un lieu qui rassemble et qui nous permet de débattre sur le monde. C’est aussi un lieu de vie respectueux de son environnement qui offre des espaces de découverte et de détente vers la Vasière des Badamiers. Pour la jeunesse, le Royaume des Fleurs constitue un territoire d’information, de formation, d’innovation, d’expérimentation et d’accompagnement vers la professionnalisation des métiers de l’art du spectacle. 

La Fabrique Artistique a pour objectif majeur l’éducation artistique, le laboratoire artistique
, les résidences et créations artistiques, la réhabilitation et l’extension du Royaume des Fleurs.


LA BOX –  https://www.laboxproject.com. Une communauté d’artistes, un collectif, un lieu. Au Tampon dans le sud de l’île de La Réunion. Une ancienne menuiserie de 800m2, au-delà une ravine, et la rivière D’abord qui suit son cours jusqu’au battant des lames et se finit dans l’océan à Saint-Pierre. LA BOX regroupe des ateliers d’artistes, des ateliers de production (pôle image, pôle volume), un espace d’exposition et un espace de stockage d’œuvres. Il s’agit de favoriser les échanges de savoirs et de savoir-faire, de mutualiser les ressources spatiales et matérielles, de développer des activités de collaboration, d’accueil et de diffusion de l’art.

Il s’agit de s’intéresser aux formes (architecturales, urbaines), matériaux, dispositifs, concepts, gestes, paysages, plantes qui nous arrivent par bateaux comme au temps du premier gouffre : standardisé.e.s, “acclimaté.e.s”,  hautement référencé.e.s… Les trois  laboratoires (DE BASE / PAROLES PAROLES/ CUEILLIR) que nous avons ainsi fondés questionnent l’ histoire, les politiques et systèmes économiques de ces circulations qui ont considérablement participé à transformer nos modes et lieux de vie. 

L’association a pour ambition de répondre aux besoins des artistes de l’île de La Réunion en engageant un partenariat que nous souhaitons solide, en particulier avec d’autres artist run space, d’autres lieux qui nous ressemblent, afin de participer au développement  etau rayonnement de la création artistique de l’océan indie, Dans ce cadre nous accompagnons de jeunes artistes diplômé.e.s de l’école supérieure de la Réunion soutenu.e.s par La semeuse, programme d’accompagnement à la professionnalisation d’ancien.ne.s étudiant.e.s de l’ESA Réunion.


ADRIEN MICHON,
Directeur de la Ville et de la Cohésion Sociale de la Communauté des Communes de Petite Terre

Une démarche incroyable dans des parcours de vie en vue de perspectives hors du commun, tel est le pari qu’à fait la compagnie Kazyadanse qui œuvre au quotidien auprès des publics originaires du quartier prioritaire de la Vigie.
Engagée depuis maintenant plus de cinq ans aux cotés de la Communauté de Communes de Petite Terre au travers d’actions relevant de la Politique de la Ville, cette association a fait de l’innovation culturelle son leitmotiv et l’une de ses marques de fabrique.
Dans la continuité d’un projet artistique débuté en 2018, un partenariat a été construit avec la prestigieuse école des Beaux-Arts de Strasbourg ainsi que celle de La Réunion. C’est ainsi que 15 jeunes mahorais, 10 métropolitains et 2 réunionnais se retrouvent à Mayotte durant ce
mois de septembre 2021, dans le cadre d’ateliers visant à se former, à fabriquer et à rechercher. Véritable machine à produire, ces laboratoires invitent leurs participants à étudier la scénographie, la dramaturgie, la composition, le tout en liant l’urbain et l’architecture dans une approche théâtrale et artistique.
En dehors de l’aspect parfaitement innovant de la démarche et d’une superbe focale ouverte sur notre jeune département, il faut voir dans ce projet, une magnifique opportunité pour le territoire et sa jeunesse qui pourrait, dans le meilleur des scénarii, intégrer à terme l’une des écoles des Beaux-Arts associée.
Les bénéficiaires de ce projet qui, il y a encore quelques années, méconnaissaient tout de la sphère artistique, ont fait naitre en eux, telle une chrysalide informe se révélant papillon multicolore, des talents cachés pleins de désirs et d’espoirs, qui seront des facteurs indéniables d’insertion sociale et professionnelle.
Le pari de Kazyadance est osé, mais il mérite d’être accompagné et encouragé car les résultats présentés jusqu’alors effacent les doutes et font place à l’enthousiasme ainsi qu’à l’émerveillement.


Étudiants et jeunes artistes

Cassandre Albert, Alice Chapotat, Lucien Duconseille–Hofferer, Magalie Grondin, Elise Jacques, Pauline Jacquet, Victoria Jospin, Lucie Mao , Garance Rolland, Radjay Souprayenmestry, Nicolas Verguin, Agathe Vilain, Batoule Amdjadi, Rayanti Saïd Baco, Tina Miradji, Judicaella Yvonne Ramilison, Eddie Bouchraty Hassane Ali- Bouchra, Alifeyini Mohamed – Lilcé, Al-Hafardine Haduirami , Ibrahim Artadjidine – Didier, Alhad Mariama, Mohamed Chaanbani, David Chazouli, Ben Djadidi Attoumani Hamza – Bendji, Tekar Miradji, Joyce Hadassa, Karim Abdallah, Chamouene Djanffar Chamouane, Inssa Hassna – Jesu, Solomon Ngome, Tizil Abdoul Salam Elcarhy – Tiziou 

Enseignants – Artistes 

Myriam Omar Awadi (ESA La Réunion – La BOX), François Duconseille (HEAR), Jean-Christophe Lanquetin (HEAR), Yohann Queland St Pern (ESA La Réunion – La BOX)

Kazyadance

Djodjo Kazadi & Marie Sawiat 

Financeurs

DAC Mayotte, Ministère de la Culture, Préfet de Mayotte, Communauté des Communes de Petite Terre, DRAJES – Délégation régionale académique à la jeunesse, à l’engagement et aux sports, Département de Mayotte, Haute Ecole des Arts du Rhin (HEAR), Strasbourg, Ecole Supérieure d’Art (ESA), Le Port, La Réunion

Remerciements

Oté Grill, l’École associative APEEM, Bénédicte Alliot, David Cascaro, Christine Ritzenthaler, Leyla Claire Rabih, Morgane Paoli

 

 



Les commentaires sont fermés.

Aller à la barre d’outils