---Back to le-hub.hear.fr

LE MARCHÉ DE LA MEINAU
Margaux Michel et Mathis BRUNET–BAHUT

La Meinau c’est pas Versailles

Clip réalisé par Mathis Brunet–Bahut, Louise Diebold, Margaux Michel, Atta Thiam

C’est l’histoire d’une rencontre un jeudi matin : Malek vend des vêtements sur le marché de la Meinau. Il nous dit qu’il est un artiste, qu’il a écrit un poème et l’a mis en musique avec un ami. Si on le souhaite, on peut même aller voir son clip sur youtube. De cette rencontre avec Malek est né le souhait de réaliser un clip sur le marché. Plusieurs semaines passent sans que nous puissions retrouver Malek. Alors, nous nous rassemblons avec Mathis, Louise et d’autres pour réaliser ce clip sur la Meinau. Et peut être qu’une fois le clip réalisé, nous recroiserons Malek? Atta, musicien sénégalais rencontré aussi à la Meinau, nous rejoint pour apporter vie et son à ce projet. C’est l’histoire d’une rencontre un jeudi matin, l’histoire de Malek que l’on n’a pas retrouvé, l’histoire de ce clip que l’on a tout de même tourné.

——————————————

La Meinau, c’est pas Versailles 

(paroles du clip)

Introduction

9h du mat’, je saute dans l’tram

Terminus, je rame

J’suis pas d’ici

J’suis d’Strasbourg City

Soleil, Soleil, Soleil, Soleil

La Meinau, c’est pas Versailles

Bruit de chariots, odeur de volaille

Chaque jeudi, même refrain

C’est la démence place Île de France

Arrivé chez les bobos,

Un intrus s’est glissé dans le lot

Où se cache-t‐il ce scélérat

Sous des bibelots made in China

Allez, Allez, Allez, Allez

Allez viens au marché de la Meinau 

Tu verras au début 

Pour choisir ton stand c’est le loto

Si l’terrain d’jeu est vide, c’est au marché que la vie s’anime

Ça n’a rien d’un microcosme, le panel est bien trop large 

Des patates de Kauffenheim aux bananes de Côte d’Ivoire

Il est facile de prendre le large

Retour au marché

1, 2, 3 stands de menthe

Pour le thé, plusieurs variantes

T’as pas de théière, va chez le voisin

Et pour le reste chez son cousin

Pas cher, pas cher, pas cher, pas cher

La Meinau, c’est pas Versailles

Bruit de chariots, odeur de volaille

Chaque jeudi, même refrain

C’est la démence place Île de France

Articles bios et faux Jean‐Paul Thier‐gau

Y a le choix, trace ta voix

Je me retrouve plaqué or 

Pour un pigeon, on m’a pris encore

Un euro, un euro, un euro, un euro

La Meinau, c’est pas Versailles

Bruit de chariots, odeur de volaille

Chaque jeudi, même refrain

C’est la démence place Île de France

Il est midi, ça sent la fin

Sacs plein les mains

Retour au monde urbain

On se dit à jeudi prochain

Au revoir, au revoir, au revoir, au revoir

La Meinau, c’est pas Versailles

Bruit de chariots, odeur de volaille

Chaque jeudi, même refrain

C’est la démence place Île de France

 



Laisser un commentaire

*

Aller à la barre d’outils