---Back to le-hub.hear.fr

Revue Play>Urban n°3 – Contextes scénographiques [en cours]

Appel à contributions / Revue Play>Urban #3 / Contextes scénographiques.

Le numéro 3 de la revue Play>Urban* sera consacré à un ensemble de projets d’artistes et de
dispositifs scénographiques inscrits dans l’espace urbain de quartiers de plusieurs villes de par le
monde, par des artistes, des porteurs de projets, ainsi que des étudiants et d’anciens étudiants de
l’atelier de Scénographie. Ceci dans le cadre de festivals de théâtre et pluridisciplinaires : les Scénos
Urbaines à Strasbourg, les Récréatrales à Ouagadougou, l’Univers des Mots à Conakry, les Praticables
à Bamako et enfin le Festival Quatre Chemins à Port au Prince.
En tant que participants, à différents titres, à ces projets, nous vous invitons à contribuer à ce
numéro. Il n’y a pas de contrainte précise, sinon que nous souhaitons un retour libre sur la/les
expérience(s) menée(s) et vécues, leur singularité mais aussi les questions qu’elle(s) pose(nt), voire
leurs limites. Il peut s’agir d’un texte (un récit, une réflexion plus théorique, une fiction ou une
faction…), de formes visuelles…, du moment qu’elles sont publiables, de documents de travail
(notamment des texte écrits pour les besoins des projets), photos ou autres. Nous concevons ce
numéro comme un récit à voix multiples, un assemblage de points de vue, de traces, de documents,
etc. Nous sommes attachés à un principe d’hétérogénéïté.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
Contenu :

1. PEDAGOGIE
Une première partie, brève mais importante pour l’Atelier, sera consacrée à un texte co-signé par
l’équipe enseignante. Il interrogera les évolutions de la pratique scénographique et abordera aussi
des questions pédagogiques. Ce texte vise à positionner l’atelier strasbourgeois dans les débats
actuels autour de la scénographie en France, entre cantonnement à la tradition théâtrale et
ouverture au performatif, à des théâtralités plus diffuses et/ou contextuelles, hybrides. Ce texte sera
accompagné de la traduction inédite d’un texte (choix en cours). L’enjeu depuis le premier numéro
de cette revue étant de contribuer modestement à la traduction de penseurs importants pour nos
enjeux, dont les textes ne sont pas ou peu traduits en français.

2. EXTRA ORDINAIRE – Scénos Urbaines à Strasbourg –
La seconde partie reviendra sur les Scénos Urbaines à Strasbourg, une résidence d’artistes qui a eu
lieu dans les quartiers de la Meinau et du Neuhof entre janvier et juin 2019. Cette résidence, initiée
par Pôle Sud (Centre de Développement Chorégraphique implanté à la Meinau), a été co-réalisée
avec l’Espace Django (le Neuhof ) et la HEAR. 10 artistes invités, de nombreux étudiants, associations,
habitants des deux quartiers ainsi que les équipes de Pôle Sud, de l’Espace Django et de la HEAR,
ont ainsi travaillé entre janvier et juin 2019, en résidence, et porté des propositions inscrites dans
divers lieux, parcs, rues, théâtres des deux quartiers. L’invitation faite par Pôle Sud l’a été aux Scénos
Urbaines (François Duconseille et Jean-Christophe Lanquetin, qui sont aussi porteurs de l’Atelier de
Scénographie de la HEAR). Cette partie de la revue évoquera donc, autour de la démarche des
Scénos Urbaines, une résidence d’artistes située et en immersion, les questions que cela pose sur la
place des pratiques artistiques, sur le monde dans lequel nous aspirons à vivre et sur l’évolution des
villes aujourd’hui. Il s’agira aussi, en creux, d’un regard sur ces deux quartiers, sur leur gentrification
en cours et les effets de celle-ci sur les habitants. L’ensemble des personnes et structures impliquées
dans le projet sont invitées à contribuer à ce cahier, sous des formes aussi diverses que souhaité. Le
but n’est pas une vision d’ensemble, mais des récits, des propositions et des questions issues de ce
qu’un ensemble de gestes peut générer. Ce cahier entend ainsi porter trace d’une démarche/
résidence, qui par nature est destinée à rester relativement hors des radars de la visibilité publique,
afin de se concentrer autant que possible sur les échanges et situations générés.
Récits, questions, points de vue et traces

Les Scénos Urbaines : le projet et son évolution
Le quartier : dialogue avec Guy Giraud et Gilbert Vincent sur les questions urbaines et les enjeux du projet
Les associations : la JEEP, Meinau Services, Le Comité des peuples, AGATE, La RESU.
Les institutions porteuses du projet : Pôle Sud – Django – la HEAR.
Les artistes : Catherine Boskowitz, Fanny de Chaillé, Boyzie Cekwana, François Duconseille, Gaetan
Gromer, Androa Mindre Kolo, Abdoulaye Konate, Jean-Christophe Lanquetin, Andreya Ouamba,
Nina Stottrup Larsen.
Les étudiants de l’atelier de Scénographie : récits d’expériences et textes sur les charrettes

 

3. OUAGADOUGOU – CONAKRY – BAMAKO – PORT AU PRINCE – [et KINSHASA].
La troisième partie sera consacrée à des questions plus directement scénographiques, en lien avec
quatre festivals de théâtre et de pratiques pluridisciplinaires inscrits dans un quartier, à
Ouagadougou, Conakry, Bamako et Port au Prince (ainsi qu’un regard sur Kinshasa). Des étudiants,
anciens étudiants et enseignants/artistes de l’atelier de Scénographie y sont intervenus ces dernières
années et de nouveaux projets sont en cours (sous réserve de l’évolution de la situation actuelle).
C’est une singularité de l’Atelier que d’être durablement impliqué, avec l’Atelier de Scénographie de
La Cambre à Bruxelles dans ces festivals qui se posent chacun à sa manière la question de leur
inscription située dans la ville, ainsi que de la relation aux publics. Ces expériences permettent, nous
semble-t-il, de porter un regard transversal sur un ensemble d’enjeux scénographiques actuels, liés à
l’inscription de propositions artistiques dans l’espace urbain : la manière dont ces festivals jouent les
conventions scéniques et les contextes, font des ponts entre traditions et contemporain, ouvrent des
possibles performatifs, font appel aux imaginaires et à l’attention, déplacent le statut du spectateur…
Ces enjeux font partie de ce que nous travaillons à l’atelier. En contrepoint nous publierons des
traces d’un projet mené à Strasbourg avec un groupe d’étudiants, intitulé protochorégraphies, où
nous nous attachons aux micro-pratiques dans la ville et aux théâtralités ordinaires.
Récits, questions, points de vue et traces autour de questions scénographiques.

Ouagadougou, Les Récréatrâles :  Paulin Ouedraogo.

Conakry, L’Univers des mots : Hakim Bah, Zouzou Leyens, Baerbel Müller, Frida Robles, François
Duconseille, Jean-Christophe Lanquetin et des étudiants de Bruxelles, Vienne et Strasbourg.

Bamako, Les Praticables : Lamine Diara, Sinzo Aanza, Clara Walter, Ikhyeon Park, Marc Vallès, Elie
Vendrant-Maillet, Jean-Christophe Lanquetin et l’équipe scénographie.

Port au Prince, Festival Quatre chemins : Guy Régis Jr, Collectif Chemins du dedans, Nathania Periclès.

Kinshasa : Documents sur la performance à Kinshasa dans le cadre du Partenariat ABA-ESAD 2003-2013.

 

CONTREPOINT
Protochorégraphies Strasbourg 2020 – travaux d’étudiants pendant le premier confinement.



Laisser un commentaire

*

Aller à la barre d’outils